Ma fabuleuse recette de lait végétal

Séance racontage de life

Je te le disais la dernière fois dans mon article sur le fromage végétal, j’ai toujours été fan de fromage et, de manière plus générale, de produits laitiers. Aussi loin que je me souvienne, les produits laitiers ont toujours été mes amis pour la vie une base dans mon alimentation. Plus jeune, j’étais capable de boire un litre de lait en une journée, juste par gourmandise, et mes repas ne pouvaient pas bien se terminer sans un bout de fromage et un bon yaourt (voire un gros bol de fromage blanc)…

Il y a quelques années, j’étais une habituée des douleurs gastriques (glamour quand tu nous tiens…) et il m’arrivait souvent de passer du mode “tout va bien” au mode “en train d’agoniser dans le canap’”, en quelques minutes de temps, au milieu d’un repas de famille. Mais c’était le “stress” disait mon médecin en me “soignant” à coup de spasfon et gaviscon. Bref…

Jusqu’au moment où les douleurs sont devenues quotidiennes et insupportables et, après une année de souffrances, j’ai fini par comprendre que mon problème venait d’une intolérance au lait… J’ai donc dû envisager, avec EFFROI, de me passer de produits laitiers…

Clown qui fait peur

Il faut savoir qu’il y a 2 types d’intolérances au lait : celle au lactose et celle à la protéine de lait de vache. J’ai donc d’abord décidé de me passer de lait de vache pour voir, en le remplaçant par du lait de chèvre ou de brebis. La conclusion ne s’est pas faite attendre : au bout de quelques jours, je revivais ! Plus de douleur, plus de malaise, plus de vomissement. Je pouvais manger (et boire accessoirement…) et juste apprécier…

Petit à petit, j’ai réussi à éviter au maximum le lait de vache en m’accordant un bout de fromage ou un peu de crème par-ci par-là et je me suis rendue compte que ce n’était pas si terrible, juste une question d’habitude. Pour continuer dans mon cheminement “végé”, j’ai donc décidé de continuer dans ma lancée et de réduire également les autres produits laitiers dans ma cuisine pour les remplacer par du végétal.

Et s’il y a bien une chose qui m’a donné du fil à retordre, c’est le lait. J’en ai testé plein ! Du lait de soja, d’amande, d’épeautre, d’avoine, de marques différentes. Natures, sucrés ou arômatisés… BEURK, BEURK et REBEURK ! Je sais pas toi mais, moi, quand je bois du lait végétal, j’ai souvent l’impression de boire de la flotte sucrée avec un arrière goût de savon

A force de tester, j’ai fini par en trouver un que je ne trouvais pas trop mal : le lait de riz. Disons que pour mettre dans mes céréales, ça faisait l’affaire, mais si c’était pour boire un grand verre de lait frais, c’était pas ça. Il y a aussi d’autres laits végétaux que j’adore mais qui n’ont pas le goût de lait : le lait de coco pour mes smoothies (ou la pina colada éventuellement) ou le lait de châtaigne (très sucré c’est comme un dessert), toujours est-il que ça ne répond pas à mes fringales de “vrai” lait.

Comme je lisais souvent que les laits végétaux maison étaient bien meilleurs et très simples à réaliser, j’ai décidé de tester et ça a été la révélation ! Rien à voir avec ce que j’avais pu goûter jusque-là ! Et il y a 2 laits qui ont ma préférence…

Lait qui coule

Le lait de cajou

Comme pour tous les laits à base d’oléagineux, il faut préalablement faire tremper une nuit et rincer les noix. Ensuite, c’est tout simple… Des noix, de l’eau, on mixe, on filtre et c’est fini !

Avantages :

  • Le lait de cajou a un goût assez neutre avec un petit arrière goût de noix de cajou très agréable
  • La noix de cajou se mixe très finement, il y a donc très peu de dépôt à filtrer

Inconvénients :

  • Le lait de cajou reste assez liquide dans sa recette d’origine (100 g de noix pour 1 L d’eau) donc manque un peu de texture
  • La noix de cajou est chère, d’autant plus que je l’achète bio. Même en trouvant quelques bons plans, je l’achète au minimum à 2,50€ les 100 g, ce n’est pas donné pour faire 1 L de lait (même si les laits végétaux bio du commerce sont plus chers évidemment)

La texture est plus crémeuse en diminuant la quantité d’eau mais, de ce fait, le litre de lait est encore plus cher…

Le lait d’avoine

Il y a 2 écoles pour le lait d’avoine. Certaines recettes prévoient de faire bouillir les flocons d’avoine et de n’utiliser que le jus, d’autres de les mixer. J’ai testé les 2 et autant te dire que la 1ère version c’est vraiment de la flotte et que je ne vois pas l’intérêt… La seconde est vraiment simplissime et pas besoin de faire tremper les flocons.

Avantages :

  • L’avoine donne un lait très onctueux dans sa recette d’origine (100 g de flocons d’avoine pour 1 L d’eau), excellent pour le chocolat chaud ou café crème et parfait pour faire des crêpes, gâteaux, etc.
  • A 2,50€ le kilo de flocons d’avoine bio en vrac, même si on achète des bouteilles d’eau à 0,15€ le litre (moi j’utilise de l’eau filtrée), le lait d’avoine revient à 0,40€ le litre, ce qui en fait certainement le lait végétal maison le plus économique
  • Le lait d’avoine est un excellent soin pour des peaux sèches et atopiques ainsi que pour hydrater et démêler les cheveux rebelles comme les miens (rien que ça !)

Inconvénients :

  • Le crémeux de ce lait donne une texture filante qui peut écœurer certains
  • Le goût du lait d’avoine est un peu plus prononcé que le lait de cajou

La texture peut être améliorée en diminuant la quantité de flocons d’avoine mais le lait manque d’homogénéité.

Ma recette parfaite

En constatant les avantages et inconvénients de ces 2 lait végétaux, j’ai eu envie d’allier leurs propriétés et de les agrémenter pour en faire THE recette que je te présente ici, après de nombreux tests, dans ma toute 1ère vraie vidéo (attention, addiction en vue !!) :

Si tu ne peux pas regarder la vidéo ou si tu veux retrouver plus facilement les dosages par la suite, je te donne, juste en-dessous, la version écrite de la recette pour une bouteille de 1 L (un peu moins mais ce n’est pas grave).

Le matériel :

  • Une bouteille en verre de 1 L propre et hermétique
  • Un saladier à bec ou un saladier + un récipient à bec pour verser plus facilement le lait dans la bouteille
  • Un sac à lait ou une étamine pour filtrer les dépôts
  • Une cuillère à soupe et une cuillère à café

Les ingrédients (à mettre dans le blender pour ceux qui n’avaient pas compris) :

  • 900 ml d’eau (filtrée ou en bouteille)
  • 50 g de noix de cajou crues non salées, trempées une nuit et rincées
  • 20 g de flocons d’avoine
  • 1 cuillère à soupe de sirop d’agave
  • 1/2 cuillère à café de gros sel
  1. Mixer à pleine puissance pendant 4 mn
  2. Filtrer à l’aide du sac à lait
  3. Verser dans la bouteille en verre

Ce lait se conserve une semaine au frais mais il n’aura certainement pas le temps d’aller jusque-là… Enjoy !

Cet article et cette vidéo t’ont plus ? Partage-les au maximum avec tes amis !

2 commentaires sur “Ma fabuleuse recette de lait végétal

  1. Super recette! Merci !
    Depuis le temps que je cherche une solution pour remplacer le lait de vache. J’avais essayé le lait d’amande mais j’ai l’impression de boire du bois liquide. Cette solution me paraît idéale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *