Le végé phase 1 : le végétarien

D’abord, le végétarien*, c’est celui qui refuse toute consommation de chair animale, c’est-à-dire pas de viande, ni de poisson ni autres petits animaux de la mer (coquillages et crustacés) pour des raisons éthiques, sanitaires et/ou écologiques.

Attention, la volaille, c’est de la viande ! Hé oui ! Je dis ça parce qu’une fois j’ai eu le malheur de suivre des copines au Mc Do (ouais ça arrive même aux meilleurs d’entre nous) et quand j’ai demandé ce qu’ils proposaient sans viande, la gentille dame m’a répondu « un Mc Chicken ? ». Heeuu, d’accord, je suis sur une autre planète…

 

 

Bref, le poulet ne pousse pas dans les arbres… Ballot !

Mais attention, car l’industriel est pervers et le parcours du végétarien est semé d’embûches !

Par exemple, on peut trouver de la gélatine animale, autrement dit de la graisse, en général de porc mais aussi de mouton ou de poisson, dans la majorité des bonbons, des desserts allégés, pour plus de « crémeux », ou encore des gélules de médicaments…

On trouve aussi de la cochenille, une gentille petite bêbête qui ressemble vaguement à une chenille croisée avec un cloporte, dans beaucoup de produits industriels pour ajouter une jolie touche de rouge (sauce tomate, sirops, bonbons, etc.).

 

Cochenilles

 

Tandis que la fabrication de la majorité des fromages est faite à l’aide de présure, un coagulant que l’on trouve naturellement dans le 4ème estomac du veau, qu’il faut bien sûr trucider gentiment pour le lui prélever.

Hummm, quel programme appétissant ! Sourire

Sans compter la simple soupe de légumes, que le végé a voulu acheter vite fait car pas le temps de préparer de la bonne souplette maison pour ses marmots. GRAVE ERREUR !! Hé oui, même quand c’est écrit « aux légumes », tu trouves aussi du bouillon de poule, de veau ou encore de la graisse de canard « pour donner du goût ». Parce que bon, faut l’avouer, les aliments végétaux n’ont AUCUN goût… C’est un peu comme bouffer du papier, m’voyez…

Bon, là je ne t’ai donné qu’une liste non exhaustive d’exemples de « viande » cachée, autant te dire que le végétarien doit être au taquet.

Et pourtant, certains vont plus loin…

 

*Variantes du végétarisme :
Pollo-végétarien : « semi-végétarien » qui mange de la volaille
Pesco-végétarien : « semi-végétarien » qui mange du poisson
Lacto-végétarien : végétarien qui consomme des produits laitiers mais pas d’œufs
Ovo-végétarien : végétarien qui consomme des œufs mais pas de produits laitiers

 

Cet article t’a plu ? Partage-le sur les réseaux sociaux !

2 commentaires sur “Le végé phase 1 : le végétarien

  1. Bonjour,

    Merci pour ces explications ! Végétarienne depuis quelques années, je dois très souvent expliquer ce que signifie “ne pas manger de viande”.

    Il y a peu j’ai même été vérifier la définition d’un animal. Wikipédia dit : Un animal (du latin animalis « animé, vivant, animal ») est en biologie, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques.
    Cela prend donc bien en compte les poulets, les poissons, et même les insectes !

    Vas-tu faire une section livre sur ton blog ? J’ai déjà chroniqué quelques articles sur ce sujet (peut-être aurons nous l’occasion de faire des articles invités un de ces quatre ?).
    Par exemple :
    http://www.bizzetmiel.com/armand-chauvel-green-red/
    http://www.bizzetmiel.com/rosa-b-insolente-veggie-une/
    http://www.bizzetmiel.com/clea-veggie-je-sais-cuisiner-vegetarien/

    Bonne journée !

    1. Oui, j’ai bien l’intention de partager mes découvertes au fil des lectures mais je t’avoue qu’avec 2 blogs lancés et un défi “1 article par jour pendant 30 jours” sur mon autre blog, je n’ai plus le temps de lire pour le moment.

      Des articles invités ce serait très sympa ! Je note pour qu’on en reparle à la rentrée ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *